Les mannequins virtuels vont-ils détrôner les top model en chair et en os ?

Un pas vers le futur ! Olivier Rousteing, le directeur artistique de la maison de couture fondée par Pierre Balmain, a dévoilé le 30 août sa nouvelle « Balmain Army ». Margot, Shudu et Zhi sont des mannequins pas tout à fait comme les autres. Leur signe distinctif ? Elles ont été toutes les trois créées par ordinateur et la maison les considère comme sa « virtual army ». Ces mannequins virtuels vont-ils détrôner les top models en chair et en os ?

Capture d’écran 2018-10-01 à 11.48.06.png

Des superstars sur la Toile

Sur Instagram, Shudu se présente comme « The World’s First Digital Supermodel (La première super modèle digitale du monde) ». Cette beauté noire aux jambes interminables, compte quelque 143.000 d’abonnés sur Instagram.

Elle est la « création artistique » du photographe londonien Cameron-James Wilson, qui a souhaité donner vie à « un fantasme qui deviendrait la réalité dans notre monde filtré, où le réel devient faux ».

Elle est l’égérie que Rihanna a choisie pour sa ligne de cosmétiques Fenty Beauty.

Shudu n’est pas unique en son genre. Lil Miquela compte 1,4 million d’abonnés sur Instagram, Bermuda, 101.000, Blawko (seul garçon du groupe), 136.000.

Ces étranges personnages fictifs sont devenus en quelques mois des superstars sur la Toile et envahissent doucement le monde de la mode. La maison Dior a fait appel quant à elle à l’influenceuse virtuelle Noonoouri (suivie par 103.000 personnes sur Instagram) pour son défilé Croisière 2019 aux Grandes Ecuries de Chantilly. Au Japon, Orelsan, le rappeur cofondateur de la marque streetwear Avnier a pris la pose aux côtés de Perl, une influenceuse « née et élevée sur Internet » comme le précise sa bio.

Le phénomène n’est pas nouveau. En 2013, Marc Jacobs habillait en Vuitton, la pop star virtuelle japonaise, Hatsune Miku, pour une tournée mondiale tout en hologramme.

En 2015, sous la direction artistique de Nicolas Ghesquière, Louis Vuitton choisissait Lightning, personnage du jeu vidéo Final Fantasy, conçue par Tetsuya Nomura, comme égérie de sa campagne Séries 4.

Des personnalités très engagées

Lil Miquela est mannequin, chanteuse, mais aussi activiste. Cette Brésilienne de 19 ans est l’égérie de la maquilleuse Pat McGrath, et pose à la une de magazines renommés aussi bien que pour Prada.

SOURCE : RELATIONCLIENT

Cédric Pitault